Une des activités à faire en Guyane est le week-end carbet ou ... "se faire un carbet".

Carbet et ses sanitaires

Mais qu'est-ce qu'un carbet ? Initialement, un carbet est une grande case faite de pieux et de branchages, un abri de bois sans mur,  typique des cultures amérindiennes. Il en existe de différentes formes, tailles avec plus ou moins de confort. En règle général, sa conception permet d'abaisser la température dû à la large surface d'ombre qui permet de garder une partie de la fraîcheur nocturne, Il protège de la pluie, et par le jeu du clair-obscur, permet de voir sans être vu ! Il est généralement conçu pour y attacher facilement des hamacs.

Dès le 17 novembre dernier, lors de notre sortie "Marais de Kaw", nous avons sérieusement pensé à mettre en place un WEnd carbet. Par le biais du travail de Jo, il nous a été possible de réserver un carbet et une pirogue du CSA (pour ceux qui connaissent, et pour information, un des permis bateau est obligatoire, et une cotisation annuelle ou temporaire est demandée). Jo a proposé à quelques collèges de se joindre à nous pour cette 1ère.

C'est donc un groupe constitué de 11 personnes qui s'est retrouvé à la base nautique de Stoupan. Le temps de faire quelques petites démarches administratives, de charger la pirogue, d'enfiler les gilets de sauvetage et c'était parti pour plus d'1h de navigation sur : l'Oyac, puis l'Orapu et enfin sur la Kounana où se situe notre destination finale.

Embarquement immédiat

Aucune marque extérieure ne nous indique le lieu exact de notre carbet. Les enfants commençant à s'impatienter et à avoir faim, nous faisons une pause dans un de ceux présents sur la rive, en se disant que nous reprendrions notre route pour trouver le nôtre plus tranquillement. Dès la fin du pique-nique, nous avons ré embarqué pour s'apercevoir que notre objectif final se trouvait 200m plus loin, ce qui nous a bien tous détendus ! Quoiqu'il en soit, nous étions rassasiés et pleins d'énergie pour attaquer notre installation. Mais avant, Jo a fait une rapide reconnaissance des lieux afin de détecter et/ou d'écarter d'éventuels "invités surprises" ... seules quelques chauves-souris avaient élu domicile dans les lieux. Comme prévu, notre WEnd sera rustique : pas d'eau potable, pas d'accès aux sanitaires.

En moins de 45min tout était installé et chacun prenait ses nouvelles marques en explorant les alentours, ce qui nous a permis de découvrir un layon qui amenait au carbet où nous venions de déjeuner.

Quelques-uns ont embarqué les 3 enfants pour faire une petite virée sur la rivière, à la recherche de bancs de sable afin de se baigner pour ceux qui le souhaitaient, mais aussi pouvoir y revenir la nuit tombée pour y observer d'éventuels caïmans. La recherche a été infructueuse donc pas de baignade, ni d'expédition nocturne programmée.

La rusticité est une chose, mais cela ne devait pas enlever la place au Ti'Punch ! Les antillais du groupe ne se déplacent pas sans le rhum, le citron, le sucre qui étaient accompagnés de saucisson, noix de cajou, ... Malgré la pluie, le BBQ a été allumé nous permettant de déguster des bonnes grillades. Et pour finir, jour de Chandeleur oblige, nous avons dégusté les bonnes crêpes confectionnées dans l'après-midi par la "mère du breton".

Aubergines carbet Une mère de breton en action

La fatigue se faisant ressentir, l'heure de prendre place dans les hamacs est vite arrivée avec une certaine appréhension pour certains, comme MLaure qui craignait de ne pouvoir trouver le sommeil. Contrairement à toute attente, MLaure n'a entendu aucun cri d'animaux durant la nuit et s'en trouve quelque peu déçue mais tout de même rassurée.

Carbet coin nuit installé

Le réveil s'est fait en douceur au rythme de chacun. Le petit déjeuner a été englouti avec avidité. La matinée s'est déroulée tranquillement : pour certains par un petit tour de pêche sur le ponton ; pour d'autres en restant à farnienter dans le hamac ; pour MLaure et sa voisine angevine, un petit tour afin de prélever quelques fleurs tropicales à replanter à Rémire.

Dans le courant de la matinée, il a été décidé une sortie kayak pour les 3 plus grands enfants. Elle s'est de suite transformée en "grande expédition amazonienne" pour les 2 adolescentes. Jo a dû mettre en route la pirogue pour aller les chercher et les amener en amont afin de leur permettre de profiter du courant pour regagner le ponton du carbet. Tout le monde a beaucoup rit. Cela n'a pas enlevé l'envie au petit "Indiana Nathan" de faire du kayak.

Sortie kayak

Pendant ce temps-là, le repas composé de riz, haricots blancs (très salés) et cuisses de poulet (trop nombreuses et trop cuites) était en cours de préparation. A croire que la forêt donne de l'excès dans l'appétit. Il ne manquait que le fameux achard de légumes !

Le moment est vite arrivé de nettoyer, ranger le carbet, recharger la pirogue et reprendre le trajet inverse sous un ciel plus que menaçant. Nous avons vraiment eu la chance de passer à travers les nuages lourds de pluie. 1h30 de pirogue avant d'être de retour à Stoupan, où comme au départ la veille, il nous a fallu décharger la pirogue, re charger les voitures, et faire les quelques petites dernières démarches administratives.

Ce WEnd qui s'annonçait plein de craintes pour MLaure, a été une très bonne expérience que nous avons envie de réitérer au plus vite.

Un carbet ça ne se fait pas ... ça se vit !

Photos