Aujourd'hui direction Kourou pour découvrir le sentier de la montagne des singes, à 15 km de Kourou sur la route du Dégrad Saramaka.

Sentier de la Montagne des Singes

Tous les sites internet / blogs ... nous préparent à une belle et grande balade pour finir sur un point de vue magnifique sur la ville de Kourou, le fleuve Kourou, les îles du Salut et le CSG. Cette zone est située sur le territoire du Centre Spatial Guyanais et l'Office National des Forêts en a la gestion. Nombreux viennent ici lors d'un lancement Ariane et/ou y passer la nuit en hamac sous le carbet.

Nous voilà partis armés de : bonnes chaussures de marche, de l'eau dans les sacs à dos + dans la voiture pour le retour, de panchos, de casquettes, de l'appareil photo, de jumelles, du téléphone, d'un pique-nique, de vêtements de rechange dans la voiture.

En arrivant sur le parking, nous découvrons le sentier qui fait une boucle de près de 4km. D'un côté, un chemin long de plus de 3,2 km en pente douce qui permet de découvrir la forêt amazonienne, et de l'autre côté, le chemin que nous avons choisi pour monter est le plus court (environ 800m) et s'avère être très pentu ! Nous faisons cette montée sous une pluie battante. On ne peut savoir à quel moment, ni même si la pluie a cessé de tomber, tant les feuilles "dégoulinent" de pluie. ML portera son pancho tout le long.

Arrivés au sommet, nous découvrons un très beau carbet aménagé par l'O.N.F.

Carbet - Sentier de la Montagne des Singes

mais sans l'incroyable vue panoramique tant espérée. Cependant la vue sur la pluie qui tombe en certains lieux reste magique et surprenante.

Vue du carbet du sentier de la Montagne des Singes

Nous nous empressons d'engloutir notre pique-nique afin de nous réchauffer : les corps se sont vite refroidis après l'effort de la montée sous la pluie.

Nous avons attendu et espéré plusieurs dizaines de minutes que le ciel se dégage. En vain ... nous repartons plus tanquillement par le chemin le plus long sur lequel nous avons découvert des fleurs de liane, dont des promeneurs venaient de nous parler après en avoir ramasser. Elles ont une odeur particulière que nous avons apprécié. Ces mêmes promeneurs nous avaient dit de les faire sécher en y mettant un verre au centre afin d'éviter que la fleur se referme (chose faite et surprise ... il y avait des vers ! heureusement que nous les avions mis à sécher dans le jardin - une fois débarassées des vers, Jo a mis les fleurs au four à basse température .... les vers ont perdu le combat !!!).

Fleurs de liane - Forêt amazonienne, Sentier de la Montagne des Singes

Le chemin du retour a été plus long que nous ne le pensions car beaucoup de boue et probablement un petit "hors-piste", pourtant le sentier est bien balisé. Des passerelles permettent de traverser des cours d'eau. Nous nous sommes retrouvés dans le lit rocheux d'un cours d'eau. Nous n'y avons pas vu le crapaud feuille pourtant surement présent en ce lieu. La forêt marécageuse (et encore plus en cette saison) est le domaine d'un palmier (palmier Pinot ou Wassai) dont le coeur est comestible Un observatoire est aménagé qui peut permettre aux plus patients d'observer quelques espèces tel que les colibiris ou les singes Tamarins à mains jaunes fréquents sur ce sentier.

Arrivés sur le parking, nous avons dû nous changer de la tête aux pieds. Nous aurions dû prévoir 2 tenues de change : 1 pour l'arrivée au sommet et 1 autre pour l'arrivée à la voiture.

Belle et éprouvante (pour ML en 1ère partie) balade qu'il faudra refaire à une autre saison pour bénéficier de la vue à partir du carbet et voir des animaux dont nous n'avons entendu que le cri de certains.

PHOTOS 


En savoir plus ... En août 2010, le Parc naturel régional de la Guyane (PNRG) et la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP) ont signé une convention cadre mandatant le PNRG pour le développement de l’agrément promenade et de randonnée de la FFR sur le territoire de la Guyane. A ce jour, le 1er parcours de randonnée agréé Promenade et Randonnée (PR) est le sentier de la montagne des Singes.

La Montagne des Singes, culminant à 161 mètres, regroupe un ensemble de formations végétales offrant un bon aperçu de la biodiversité de la forêt guyanaise et est riche en arbres de gros diamètre sur des sols sablo-argileux ferrallitiques. On note également des forêts marécageuses sur alluvions hydromorphes. Une espèce protégée, endémique du nord de la Guyane française, trouve refuge dans ces bas-fonds humides : Calathea dilabens  (Marantaceae). Une forêt à palmiers sur alluvions dont le Patawa, un palmier recherché en Guyane y sont présents. Tous les fruits tombés du Patawa feront le régal de l’Agouti. Le Wacapou grand arbre de la voûte de la forêt primaire est aisément identifiable grâce à ses cannelures dans les contreforts et à la couleur de l’écorce beige grisâtre Plus d'une quinzaine d'espèces végétales déterminantes sont connues. La montagne des Singes constitue également la seule localité connue en Guyane française pour un petit arbre d'Amazonie centrale et orientale : Protium strumosum (Burseraceae).

Plus de 160 espèces d'oiseaux y ont été recensées, dont 127 liées directement à l'existence de la forêt primaire. On entend fréquemment un des oiseaux forestiers les plus connus de Guyane, par son chant, le Paypayo.Les Aras survolent parfois ce secteur avant de rejoindre la forêt de l’intérieur Les formations forestières marécageuses jouent un rôle complémentaire dans l'écologie des oiseaux de la montagne.

C'est également au niveau des bas-fonds que l'on rencontre encore une grande faune comme le Tapir et le Saki.

La végétation pionnière entourant le carbet du sommet est dominée par les bois canons, en dessous ce sont les fleurs des balisiers qui apportent une touche orangée dans ce décor tropical.


 

Sources : DEAL Guyane, Une saison en Guyane

Liens : Guyane-Guide, Guyane Amazonie, 5 randonnées à ne pas manquer en Guyane