Cette fois, nous ne partons pas à 11h00 comme pour le sentier Loyola et démarrons la découverte du sentier dés 9h15.

Bambou

L'accès se trouve sur la route des plages et nous laissons notre voiture sur le parking déjà bien occupé. Ce sentier est interdit depuis 2016, comme le signalent les panneaux à l’entrée. En effet, il y a des risques d’éboulement. Des arbres peuvent tomber à tout moment. Malgré cette interdiction, ce lieu attire de nombreux amoureux de la nature, des joggeurs, ...

Ce sentier fait une boucle de près de 6km. Il longe les lacs Rorota, Lalouette et Rémire autour du mont Mahury qui, culminant à 162 mètres de haut, fait partie des dernières zones naturelles encore préservées de la région. La forêt est luxuriante, les fleurs semblent n'attendre qu'à être cueillies. Nous avons pu voir de nombreux morphos et observer 2 moutons-paresseux. Il faut prendre le temps d'observer, et repérer leur arbre de prédilection : le bois canon, dont le tronc creux explose quand on le brûle. Tout au long du sentier, de formidables points de vue permettent de voir la plage, les ilets de Rémire.

Vue sur la mer

Photos


un peu d'histoire : Ce sentier devait faciliter l’accès aux installations de captage d’eau. Des installations construites par l’ingénieur des ponts et chaussées "Lalouette". Il est à l’origine, au 18 siècle, de la création de ces lacs. Il s’agissait de constituer une réserve d’eau potable pour les habitants de Cayenne et sa périphérie. Il a fait construire des aqueducs, des fontaines, des bassins réservoirs, des conduites souterraines pour amener l’eau douce dans les habitations. Ces vestiges existent encore aujourd'hui. Les lacs n’alimentent que Rémire-Montjoly.


 

Sources : France Info - Guyane 1ère, Carnet de route